AMAP hébergée à l’ALM

AMAP ou Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne

Au Japon, dans les années 60, à la suite d’un scandale sanitaire (pollution au mercure à Minamata), plusieurs familles démarchèrent un producteur local qui accepta les contraintes liées aux cultures sans produit chimique. En assurant leur sécurité alimentaire, ils assuraient également les débouchés du paysan en lui rachetant la totalité de sa production avant même que celle-ci soit produite. Au Canada, le producteur est appelé « fermier de famille ». La première AMAP est née en 2001 dans le sud de la France à l’initiative de Denise et Daniel Vuillon, maraîchers, qui ont ainsi pu sauver leur exploitation et créer de l’emploi. La première AMAP en Loire-Atlantique est née en septembre 2004 aux Sorinières. Aujourd’hui, on compte 100 000 amapiens en France.
Dans tous les pays du monde, les paysans, chargés de la fonction vitale font partie des gens les plus pauvres. En moyenne, notre alimentation parcourt 1500 Kms avant d’arriver dans notre assiette. Si les transports devaient s’arrêter comme il est désormais certain qu’ils le feront dans quelques dizaines d’années, un seul habitant sur deux pourrait être nourri. Dans ses fondements, le mouvement des AMAP vise donc à relever un défi d’urgence : redonner aux paysans leur fonction nourricière, et permettre à chacun, paysans et mangeurs, de se réapproprier cette fonction essentielle, dans un lien de proximité.

Les objectifs de l’AMAP sont, entre autres, de maintenir une agriculture paysanne, socialement équitable et écologiquement saine, de mettre en place une économie solidaire de proximité entre ville et campagne et de permettre à des consommateurs (mangeurs) de manger sainement à un prix juste et accessible et qu’ils puissent définir et contrôler ce qu’ils ont dans leur assiette. L’AMAP demande de modifier ses habitudes, le consommateur doit s’adapter au système. Que les consommateurs deviennent des consomm’acteurs.
amap
A La Montagne, plusieurs producteurs :

Alain PRIN (ferme Sergonne), producteur de légumes variés (35 variétés dans l’année), de viande de veau et de bœuf est installé en bio depuis 17 ans à Frossay.
Karine FAUVEAU, productrice d’œufs bio possède 1200 poules et est installée à Saint Brévin depuis 2004.
Sébastien PAGEOT, (ferme du marais des champs) est producteur de lait et de fromages au lait cru et est installé en bio depuis 10 ans à Bourgneuf en Retz.
Sébastien PROU s’installe comme paysan boulanger à Chauvé. Il produira lui-même ses céréales et proposera du pain nature et aux graines (sésame, lin brun, tournesol, pavot, noix).
Nous avons aussi des projets pour de la volaille, du miel et du sel.
…
Nous sommes accueillis au Boulodrome de l’A.L.M tous les mardis de 17h30 à 19h30, lieu tout à fait adéquat à nos rencontres. L’A.L.M. nous prête aussi régulièrement, gracieusement et simplement une salle pour les réunions.  Nous avons débuté le 02 avril 2008 avec 80 familles, 10 autres venant la rejoindre mi juin. Ce nombre permet la viabilité pour le producteur tout en gardant la convivialité des rencontres.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site des AMAP44

Publicités